Huanchaco

Huanchaco – 3 Mai 2019

Avant d’aller à Huanchaco, il faut passer par Trujillo. On y est resté peu de temps mais on a tout de même quelques photos 🙂 .

Huanchaco est une station balnéaire sur la côte pacifique connue pour son paysage hérité d’une culture pre-colombienne.
Très rapidement nous pouvons apercevoir les bateaux de pêche conçus à partir de roseaux appelées caballitos de totora (« petits chevaux de roseaux »). Toujours utilisés à ce jour avec leur conception inchangée, ils ont fait leur apparition en 3000 av. J-C. Ces bateaux vont jusqu’à 5 mètres de hauteur et peuvent supporter jusqu’à 200kg de charge utile.

On visite le village et on s’initie au Yoga, cours proposé dans notre auberge. Énormément relaxant. On ne fera pas de cours d’initiation au surf (oui, Huanchcaco est très connu pour cela) car rappelez-vous, on en avait déjà fait à Pipa au Brésil.

A quelques kilomètres, on trouve la cité de Chan-Chan, une des plus grandes villes pré-incas encore présente et qui appartient au patrimoine de l’UNESCO. De plus de 20 km2, Chan Chan fut construit par le royaume de Chimor (de la culture Chimú), une civilisation intermédiaire tardive qui se développa sur les ruines de la civilisation Moche. Cette cité fut construite entre 850 et 1470 apr. J.-C., et fut une capitale impériale jusqu’à sa conquête par l’Empire Inca au XVe siècle. La ville comptait environ 30 000 habitants.
Toute la cité, faite principalement de sable et de terre (en adobe), est visible et accessible depuis la route. On y trouve des décorations en relief avec des motifs géométriques et des dessins zoomorphiques profilés encore conservés ou rénovés. En effet, une grande partie de la cité a du être cimentée aux extrémités ou couverte pour ne pas être endommagée par les événements climatiques, et d’autres ont été rénovées pour se projeter d’avantage sur l’apparence d’origine.

Il s’en suit le Musée de Chan Chan où ont été rassemblés les éléments recueillis dans les ruines comme des poteries, des bijoux, des outils etc.

Il y aussi Huaca Esmeralda , construction archéologique appartenant également à la culture Chimú. Elle a été réalisée au cours de la première phase de développement de cette culture, en lien étroit avec la capitale Chan Chan. Plusieurs théories disent qu’il aurait pu s’agir du palais du seigneur de cette civilisation.

Huaca del Sol – Huaca de la Luna

Ces sites sont certes plus petits mais beaucoup plus anciens que Chan Chan. Ils datent de l’époque des tribus Moche entre 50 et 850 après Jésus-Christ.
Huaca del Sol n’est toujours pas visitable à ce jour car il y a toujours des travaux de recherche. Huaca de la Luna est ouvert au public depuis seulement 6 ans. Il s’agit d’une pyramide inversé de 6 étages où les différentes générations ont ajouté un étage tous les 100 ans. L’étage précédent était condamné et remplacé par un homologue à la base plus large. Un vrai casse tête pour les archéologues qui devraient pour retrouver les premières bases, creuser profond mais avec le risque de voir cette curieuse construction s’écrouler.
Huaca de la Luna se différencie des autres temples pré-incas par sa préservation des couleurs sur les frises murales sculptées. Des couleurs vives et travaillées qui donnent un nouveau regard vers l’époque pré-inca. Mais Huaca de la Luna a été aussi un lieu de sacrifices où l’on peut observer les salles d’exécution et de culte pour le dieu Ai-Apaec et d’autres créatures mythologiques. Un des plus beaux lieux pré-inca que l’on a rencontré du voyage et la toute première fois que l’on voit des couleurs sur un site pré-inca !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

One Reply to “Huanchaco”

  1. Encore un site très intéressant.
    C’est assez courant chez les anciens peuples ce goût pour les couleurs vives, quelque-soit le continent ou le degré de civilisation. Un peu comme chez les petits enfants qui sont aussi attirés par ce qui brille d’ailleurs…L’enfance de l’humanité ???

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :